La Savoyarde
Montmélian

La Savoyarde

Faune
Flore
Histoire et culture
Point de vue
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Cette boucle atypique, aux quelques passages délicats, vous permettra d’atteindre de beaux points de vue et d’avoir la chance d’observer des espèces bien spécifiques.
La Savoyarde est le premier contrefort sud du Massif des Bauges, mais aussi un Géosite du Géoparc. Ce circuit, idéalement situé, offre de beaux points de vue sur la Combe de Savoie et ses vignobles ainsi que sur les massifs qui entourent les Bauges.

Les 10 patrimoines à découvrir
Petit patrimoine

Cimetière paysager

Un cimetière paysager, appelé également cimetière jardin ou cimetière végétalisé, est un lieu où l’occupation végétale est plus importante que le minéral. Les allées sont généralement en gravillon, enherbées et arborées. Parfois, celles-ci sont composées de mares, fontaines ou ruisseaux.
Il est possible de se promener paisiblement dans ce cimetière. C'est un lieu de recueillement que chacun peut s'approprier pour une promenade.

lire la suite
Histoire

Vigne-conservatoire de Montmélian

En 2014, un projet innovant voit le jour à Montmélian : le développement d’une vigne-conservatoire. Sous l’impulsion des bénévoles du CAAPG (Centre d’Ampélographie Alpine Pierre Galet) qui ont recherché activement les meilleurs plants viticoles, et de la commune de Montmélian qui a libéré un terrain pour développer le projet, le suivi scientifique assuré par des structures régionales et nationales permet aujourd’hui sa pérennisation. L’objectif principal étant de préserver les parcelles plantées qui renferment un code génétique particulier. Sur ces parcelles, trois cépages différents ont été privilégiés : la Mondeuse (cépage noir qui était le plus développé en Savoie avant les ravages causés par le Phylloxera à la fin du XIXe siècle), l’Altesse (aussi appelé Roussette, ce cépage aurait été rapporté selon la légende par un duc de Savoie alors qu’il était allé combattre pour l’empire romain d’Orient) et le Persan (aussi connu sous le nom de Bequet, sa culture est abandonnée après la crise du Phylloxera avant de reprendre au début des années 2000).

lire la suite
Faune

Pelouse sèche

Une pelouse est un milieu herbacé maigre situé sur des sols superficiels, séchants, en pente, bien exposé au soleil. Ces conditions accueillent une biodiversité particulière, d’influence méditerranéenne.
La pelouse « La générale » est classée en site Natura 2000 à l’échelle européenne. Les orchidées y sont emblématiques, particulièrement l’Ophrys abeille, qui mime cet insecte pour l’attirer et faciliter la pollinisation. La Marguerite de Saint Michel, protégée au niveau régional, y trouve également refuge.
Elle est gérée et entretenue par la pratique ancestrale du pâturage, pour freiner l’urbanisation et les pressions forestières.
lire la suite
Histoire

Le rocher du Guet

La roche du Guet, en plus d’offrir un magnifique panorama, est un lieu chargé d’histoire. Au XVIIe siècle, le rocher a eu probablement une vocation militaire.
Il semble qu’elle ait été utilisée par les guetteurs, qui utilisaient ce point stratégique pour surveiller les mouvements des troupes dans la vallée.  C’est probablement à partir de là que la roche tient son nom (guet / guetteur).

En 1960, alors que la Savoie est occupée par l’armée Française, seul Montmélian résiste à l’envahisseur. Face à la résistance des habitants, le Maréchal Catinat fit hisser des canons sur les hauteurs de la ville. Montmélian fut réduite en ruines en quelques mois.
Il est donc probable que le rocher du Guet, point culminant de la commune (1202 m d’altitude), ait servi de promontoire.
lire la suite
Géologie

Le rocher de Torméry et sa croix

Ce rocher de 8000 m² en surplomb de plusieurs mètres et isolé de la montagne par une crevasse de 2 mètres était une menace pour le village de Tormery.
En 1903, deux blocs se détachèrent de la roche et se sont écrasés dans la plaine en contrebas. Cet événement permis la mise place de mesures. Il est envisagé, dans un premier temps, l’évacuation définitive des habitants. Afin d’éviter cela, des protections sont mises en place afin de protéger le village.  
Les parties les plus instables du rocher, baptisé « Le Mont pourrie » par les habitants, furent pulvérisées. Pour le reste, un mur de soutènement fut édifié en 1913.
 
Arrivé au sommet grâce aux « 47 barreaux » (échelle fixée dans le béton), la croix de Tormery surplombe la vallée et offre une vue sur le Mont Granier et le massif de Belledonne. En plus d’offrir un panorama remarquable, la croix de Torméry a servi de bornes marquant les limites du territoire de Chignin et de la Thuile.

En savoir plus

lire la suite
Savoir-faire

Sentier d’interprétation « Une année de vigneron »

Ce sentier de 5 kilomètres fait partie des 6 boucles thématiques qui parsèment le chemin des vignes entre Chignin et Fréterive. Il permet de comprendre et de découvrir à travers 7 étapes le métier de vignerons d’aujourd’hui et le travail de la vigne au cours des saisons.

lire la suite
Savoir-faire

La vinification

Une fois les vendanges terminées, le vigneron procède à l’étape de la vinification, qui consiste à transformer le sucre du jus de raisin en alcool. Ce processus est identique depuis des centaines d’années mais chacun s’adapte en fonction de divers critères et de la couleur du vin produit (rouge ou blanc).
lire la suite
Savoir-faire

Terroir de Chignin

Chignin possède un terroir unique du fait de sa position : une exposition S-SO protégé du vent et un sol composé d’éboulis calcaires.
Ce terroir permet de produire le Roi des Vins de Savoie : Le Bergeron. Ce vin de mono-cépage doit être produit uniquement avec le cépage «Roussanne» sur les communes de Montmélian, Chignin et Francin.
Le cru Chignin-Bergeron possède la certification française AOC (Appellation d'Origine Contrôlée) ainsi que le label européen AOP (Appellation d'Origine Protégée).

lire la suite
Savoir-faire

Les vendanges

Les vendanges sont une étape clé pour le vigneron : c’est le résultat d’une année de travail. Avant de commencer il doit vérifier que la production respecte le cahier des charges de l’AOP vin de Savoie.
Les vendanges sont des périodes de grandes effervescences, ainsi l’exploitant s’entoure de travailleurs externes (saisonniers / famille / amis …)

lire la suite
Savoir-faire

Les travaux en vert

Toute l’année, le vigneron doit entretenir ses vignes, réaliser les « Travaux verts » : Nettoyer les pieds de vignes, pratiquer le palissage et l’effeuillage ou encore entretenir via la technique du rognage. Toutes ces opérations ont plusieurs objectifs, le dernier étant d’assurer une meilleure production de la vigne.
lire la suite

Description

Depuis le parking du cimetière-parc, prendre le sentier qui monte légèrement sur la droite, des lames en bois indiquent les itinéraires de la « Savoyarde » et du « Sentier des Buis ». Arriver à la route, continuer à droite sur une dizaine de mètres avant de franchir la route au niveau du passage piéton.

1 – Prendre à droite le chemin qui monte le long des vignes dans la forêt. Au bout, tourner à gauche pour prendre un sentier plus large. Continuer sur ce sentier jusqu’au prochain croisement avec des panneaux en bois.

2 – Au croisement prendre à gauche pour suivre la direction de la Roche du Guet. La montée s’effectue en forêt, sur quelques kilomètres avec une succession de virages. A un moment, le sentier descend, avant de remonter pour atteindre la crête.

3 – Au Gros Mollard, en bas de la crête, prendre à gauche en direction de la Roche du Guet. Une fois arrivé au belvédère, descendre sur une dizaine de mètres en restant attentif. L’itinéraire de la Savoyarde emprunte le premier petit sentier qui part à gauche (en continuant tout droit, on revient jusqu’au Gros Mollard).

4 Sous le Tapin, prendre à gauche. Ne pas hésiter à monter à gauche sur le petit talus pour retrouver plus facilement le petit sentier de crête. Après quelques passages sur des portions câblées, parvenir au Tapin Ouest et prendre à gauche en direction de Sous le Roc de Tormery.
Traverser une zone de pâture où la présence de bovins est fréquente. Au totem en bois, deux possibilités, soit par le Roc de Tormery soit par le Trou de Chignin (ici par le Roc de Tormery pour effectuer le passage par les échelles, mais les deux sentiers se rejoignent plus loin).
Suivre la direction du Roc de Tormery.

5 – A la croix sommitale du Roc de Tormery, garder le sentier en crête. Quelques mètres en dessous, au niveau d’un petit belvédère, la trace la plus évidente qui part sur la droite n’est pas celle à suivre pour atteindre le passage des échelles. Il faut aller au bout du petit « belvédère », le sentier en crête n’est pas très visible mais se poursuit sur la gauche pour arriver aux échelles.

6 – Franchir le passage des échelles, puis continuer sur le sentier. Après être passé sous la falaise, au croisement, prendre à gauche sur le chemin qui descend.

7 – Au Petit Bois, suivre à gauche la direction de Chignin. A l’intersection suivante, suivre le balisage PR (jaune et vert) et poursuivre la descente sur la droite.

8 – Dans les vignes au-dessus de Chignin, prendre à droite pour descendre en direction du village. Puis au niveau du lavoir, tourner à gauche sur la route de la Chancelière. A la sortie du village, au carrefour prendre le chemin des grandes vignes (parcours découverte avec des panneaux d’interprétation).

9 – Au hameau de Tormery, descendre sur la droite, puis traverser le village en allant tout droit. Au croisement suivant, effectuer le retour par les chemins à travers les vignes, en restant parallèle à la voie ferrée. Rejoindre ainsi le point de départ.
Départ : Parking du cimetière-parc, les Calloudes, Montmélian
Arrivée : Parking du cimetière-parc, les Calloudes, Montmélian
Communes traversées : Montmélian, La Thuile, Chignin, Francin

Profil altimétrique


Zones de sensibilité environnementale

Le long de votre itinéraire, vous allez traverser des zones de sensibilité liées à la présence d’une espèce ou d’un milieu particulier. Dans ces zones, un comportement adapté permet de contribuer à leur préservation. Pour plus d’informations détaillées, des fiches spécifiques sont accessibles pour chaque zone.
Faucon pèlerin
Domaines d'activités concernés :
Aerien, Vertical
Périodes de sensibilité :
févr.marsavr.maijuin
Contact :

Recommandations

Cet itinéraire comporte des passages délicats avec des portions cablées ainsi qu'un passage avec des échelles qui nécessite de faire d'assez grand pas. A partir du Petit Bois, prudence, descente assez raide. Le retour depuis Chignin s'effectue dans les vignes : merci de respecter le travail des vignerons

Lieux de renseignement

Office de Tourisme Coeur de Savoie - Montmélian

46 rue Docteur Veyrat, 73800 Montmélian

http://tourisme.coeurdesavoie.fr/

04 79 84 42 23

Office de Tourisme Coeur de Savoie
En savoir plus

Office de Tourisme Coeur de Savoie - Saint-Pierre d'Albigny

Place de l'Europe, 73250 Saint-Pierre-d'Albigny

http://tourisme.coeurdesavoie.fr/

04 79 25 19 38

Office de Tourisme Coeur de Savoie
En savoir plus

Accès routiers et parkings

Depuis Chambéry ou Albertville prendre la route départementale 1006 jusqu'à Montmélian, traverser la ville et suivre la direction des Calloudes puis du cimetière-parc. Depuis le cœur des Bauges, passer le col du Frêne, puis prendre également la D1006 jusqu'à Montmélian.

Stationnement :

Parking du cimetière-parc, les Calloudes, Montmélian

Source

Parc naturel régional du Massif des Baugeshttp://www.parcdesbauges.com

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :