Spéléorando - Traversée Porte Cochère - Tanne aux Névés
>>
Accueil
>
Activités de pleine nature
>
Spéléorando - Traversée Porte Cochère - Tanne aux Névés
Aillon-le-Jeune

Spéléorando - Traversée Porte Cochère - Tanne aux Névés

Eau
Géologie
2h
860m
+127m
0m
Spéléo
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
La spéléorando se fait en aller-retour, jusqu'à la dernière salle équipée, celle des champignons de glace. Pour progresser plus loin, contactez un guide spéléo, l'itinéraire nécessite des compétences techniques de spéléologue
Cette traversée sera ravir petits et grands. Une belle initiation à la spéléologie. Vous découvrirez plusieurs salles reliées par des passages étroits. Chacune des salles est accompagnée de panneaux ludiques qui permettent de comprendre la géologie du lieu.

Les 6 patrimoines à découvrir
Géologie

Les formations kartistiques

En chemin vous rencontrez des formations kartisques pouvant avoir plusieurs formes. Les lapiaz sont caractérisés de petites rainures liées à la dissolution du calcaire par l'eau. Sur le Margériaz, des dolines sont présentent. Ces dernières sont des dépressions formées par l'érosion de l'eau sur le calcaire provoquant un effondrement du sol. Cette géologie spécifique des milieux calcaires donne des paysages assez peu commun.
lire la suite
Géologie

La tanne du névé – Spéléorando

Derrière la barrière signalant le danger, se trouve la Tanne du Névé, qui doit son nom au cône de neige qui s’accumule en hiver au fond du puits d’entrée. Depuis le bord, on devine l’imposant volume de la salle souterraine. A l’amont, le réseau souterrain se prolonge en direction de la Porte Cochère. Cette traversée d’initiation historique est devenue en 2014 la première Spéléorando de France. En autonomie l’été, moyennant l'utilisation d'un casque et un éclairage adapté, elle peut offrir sur 200 m de traversée un aperçu du réseau souterrain qui se développe sur plus de 80 km jusqu’à la résurgence du Pissieu. La galerie est équipée de caillebotis, d’échelles et de rambardes qui, sans dénaturer l’ambiance spéléo, permettent d’accéder à une première immersion dans le monde souterrain.

Ecouter ci-dessous la chronique de Radio Alto :


lire la suite
Géologie

Tanne du névé

Elle doit son nom à ce cône de neige qui s'accumule en hiver et reste tout l'été au fond de cette salle, un thermohygrographe enregistre en continu la température et l'humidité. Lors de l'hiver 1996-1997, une étude a été mené par des chercheurs du laboratoire Rhôdanien de Géomorphologie pour mieux comprendre la genèse et l'évolution de ce "vide souterrain" proche de la surface.  Les résultats ont montré que cette tanne est une glacière au fonctionnement complexe avec accumulation de neige et formation de glace avec le regel des eaux d'infiltration. Ainsi dans ces conditions la température subit peu de variation.
lire la suite
Géologie

Les fossiles à l'origine du calcaire

Vieux de 115 millions d'années, ces petits coquillages fossilisés ont vécue dans l'océan Téthys qui recouvrait les Bauges avant la formation des Alpes . Ils sont les traces d'un passé et nous permettent de connaitre l'environnement de ces temps très anciens.
Pour les observer et en apprendre davantage rendez vous dans cette traversée Porte Cochère-Tannes aux Névés
lire la suite
Géologie

La stalagmite

Il faut des conditions climatiques et géologiques favorables pour permettre la formation de stalagmites et de stalactites. Lorsque le Margériaz est recouvert de végétation et que la pluie frappe le massif, la stalagmite peut croître. En période glaciaire, la glace remplace la végétation et bloque les infiltrations d'eau: la croissance de la stalagmite s'interromps.
lire la suite
Géologie

Deux époques, deux modes d'érosions

Autrefois, une rivière souterraine a profité des fractures de la roche pour sculpter des méandres sinueux.
Aujourd'hui l'eau continue son œuvre: le gel et dégel débitent les parois en milliers de fragments et donnent un nouveau visage aux méandres.
Pour en savoir plus, arretez vous pour lire le panneaux ludique.
lire la suite

Description

Accès pedestre ; Depuis la place à Barban prendre la direction Spéloérando, de petites bornes vous guident jusqu'au depart.

Départ : Place à Barban
Arrivée : Place à Barban
Communes traversées : Aillon-le-Jeune

Profil altimétrique


Recommandations

Un parcours aménagé par des échelles, passerelles et poignées vous permet de découvrir le dessous des bauges.
- Le port du casque et l'éclairage individuel sont obligatoires avant de s'engager dans le gouffre.
- Vérifiez l'autonomie de notre éclairage et ne partez pas sans éclairage de secours.
- Adapter votre tenue. L'intérieur de la galerie est frais (environ 7°c), humide, salissant.
- Certains passages sont étroits
Le parcours est déconseillé aux personnes mals à l'aise dans les espaces confinés.

Accès routiers et parkings

De Lescheraines, prendre la direction d'Aillon-le-Jeune, avant d'arriver à Aillon, prendre à droite en direction de Margériaz. A la dernière épingle avant la station, prendre la piste ç gauche et se garer au parking (Place à Barban)

Stationnement :

Place a Barban

Source

Parc naturel régional du Massif des Baugeshttp://www.parcdesbauges.com

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :