Belvédère du Revard par le Golet de la Pierre
>>
Accueil
>
Randonnée pédestre
>
Belvédère du Revard par le Golet de la Pierre
Pugny-Chatenod

Belvédère du Revard par le Golet de la Pierre

Architecture et patrimoine bâti
Histoire et culture
Point de vue
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Réservée aux pratiquants sportifs, cette randonnée emprunte en grande majorité des sentiers forestiers ombragés. Elle est surtout très intéressante pour ceux qui veulent accéder au belvédère du Revard par l’intermédiaire d’un parcours difficile mais sécurisé.
Après une montée très soutenue en forêt, le belvédère du Revard offre une très belle récompense avec une magnifique vue sur le lac du Bourget et sur les massifs environnants. L’itinéraire de retour par le sentier de la Crémaillère enrichit cette randonnée, par la découverte d’un tracé autrefois capital pour les habitants et les touristes d’Aix-les-Bains.

Les 9 patrimoines à découvrir
Histoire

Église Saint-Maurice

Alors qu’elle appartenait au diocèse de Grenoble, l’ancienne église paroissiale était dédiée à Saint-Maurice dès 1513, d’où son nom actuel. Elle fut ensuite desservie par des chanoines (dignitaires ecclésiastiques) et de nombreuses plaintes successives se manifestent de 1340 à 1782 quant à l’état délabré de l’église. A partir de 1784, la commune s’affranchit pleinement des servitudes féodales et les premières délibérations du conseil communal au début du XIXe siècle soulignent la nécessité de posséder une église en bon état pour les habitants de la commune. Alors que des projets de construction d’une église provisoire sont envisagés au début des années 1830, ceux-ci sont rapidement abandonnés et la priorité est alors de construire une nouvelle église dans le chef-lieu de Pugny. Les travaux vont débuter en 1833 pour se terminer d’abord en 1891. Ils vont ensuite se poursuivre en 1914 pour remettre notamment en état le beffroi de l’église ; divers aménagements vont ensuite être menés pour améliorer l’état de l’église jusqu’en 1966 (amélioration de la toiture et des vitraux notamment).

lire la suite
Petit patrimoine

Viaduc des Fontanettes

Le viaduc des Fontanelles, ou Fontanettes, mesure 20 mètres de haut et 111 mètres de long avec 5 arches plein cintre de 12 mètres d'ouverture. Un chantier monumental à l’époque mené pour l’essentiel par des travailleurs italiens. Au final, il aura fallu l’aide de 1 200 ouvriers, trois tonnes et demie d’explosifs et de nombreuses entreprises, pour la plupart helvétiques, pour œuvrer à la construction de cette ligne à crémaillère.
lire la suite
Histoire

Tracé de la Crémaillère

Le petit train a circulé pendant 45 ans, de 1892 à 1937 sur un parcours de 9 km, transportant jusqu’à 540 voyageurs (dénivelé de 1 305 m). Il fallait 1h15 au départ d'Aix-les-Bains pour gagner Le Revard ! La crémaillère assura son service sans faillir jusqu'en 1937. Sous vos pieds, le tracé historique !
lire la suite
Petit patrimoine

Tunnel de Pré-Farnier

Long de 115 mètres, le tunnel de Pré-Farnier témoigne du passage du petit train à la belle époque. A proximité de ce tunnel persistent de nombreux vestiges comme le viaduc des Fontanettes, l'ancien site de la gare de Pré-Japert où d’anciennes grues à eau sont toujours présentes. Elles permettaient au train de faire le plein d’eau et de repartir…
lire la suite
Lac

Le lac du Bourget

Plus grand lac d’origine glaciaire de France, le lac du Bourget se distingue aussi par sa profondeur (140 mètres).
Ce dernier occupe une dépression creusée par les glaciers dans les molasses qui séparent le massif des Bauges des chaînons de l’Epine et de la Chambotte, appartenant géologiquement à la chaîne du Jura.
Le tour du lac se distingue par des rives variées : d’un côté la ville d’Aix-les-Bains, de l’autre le Mont du Chat avec ses falaises abruptes, qui abrite notamment la fameuse « Dent du chat ».

Ecouter ci-dessous la chronique de Radio Alto :

La Dent du Chat 

La légende raconte qu’un pêcheur, de peur de rentrer bredouille, fit le voeu de rejeter à l’eau le premier poisson qu’il attraperait. Ce dernier fût si gros, qu’il en oublia sa promesse. A la troisième prise, il attrapa un petit chat. Celui-ci, en grandissant devient un monstre féroce et s’installa dans la montagne où il faisait régner la terreur.
Jusqu’au jour où un soldat fit tomber l’animal dans le lac. Seule une de ses canines, la Dent du Chat, est restée là-haut.

lire la suite
Point de vue

Belvédère du Revard

A 1530 m d’altitude, le belvédère panoramique du Revard, deuxième site le plus visité du département de Savoie en saison estivale, a été rénové en 2011. Il offre un panorama époustouflant sur le plus grand lac naturel de France : le lac du Bourget. Le lac occupe une dépression creusée par les glaciers dans les molasses qui séparent le Massif des Bauges des chaînons de l'Epine et de la Chambotte, ces deux derniers chaînons appartenant géologiquement à la chaîne du Jura. Le lac, initialement plus étendu et plus profond, se comble peu a peu avec les sédiments apportés notamment par la Leysse et le Sierroz.
lire la suite
Point de vue

Le belvédère du Revard

Le Revard fût pendant longtemps un grand site touristique : Il a marqué le début de la mise en valeur du ski dans les Alpes.
Aujourd’hui, il est le deuxième site le plus visité du département de la Savoie, grâce notamment à son belvédère. A 1530 mètres d’altitude, il offre, grâce à ses trois pontons, une vue imprenable à 360 degrés sur les massifs alentours. Le belvédère permet également de contempler la plus grande étendue d’eau douce en France : le lac du Bourget.
lire la suite
Histoire

Les maquisards du Revard

Le 6 juin 1944, les résistants de Chambéry et d’Aix-les-Bains membres de l’AS (Armée Secrète) et des FTPF (Francs-Tireurs et Partisans Français) rejoignent le plateau du Revard et de La Féclaz, avant de se diriger vers le vallon de Bellevaux. Une opération défensive est alors menée sur les routes d’Aix-les-Bains et de Chambéry, et dans des passages stratégiques comme le col du Pertuiset, le sentier de la Crémaillère ou encore sur le secteur du Sire et de la Doriaz. L’assaut mené par les troupes allemandes durant la nuit du 9 au 10 juin sera fatale pour les maquisards, notamment à proximité de l’ancienne ligne à crémaillère. L’invasion du plateau du Revard et de La Féclaz par les soldats allemands causera en effet la mort de 72 soldats de l’armée allemande, et de 33 français avec 20 maquisards membres de l’AS et des FTPF, ainsi que 13 bûcherons. La stèle commémorative implantée à proximité directe du belvédère du Revard rend hommage au sacrifice et au courage dont ont fait preuve ces hommes pour libérer la France du joug allemand.

lire la suite
Histoire

Ancienne station de Pré-Japert

L’ancienne gare de Pré-Japert était la plus grande des cinq stations qui jonchaient l’ancienne ligne de la Crémaillère, en service de 1892 à 1937. Entre Aix-les-Bains et Le Revard, cette ancienne gare était l’avant-dernière de la ligne, et était un peu différente des autres. En effet, contrairement à ses homologues, l’ancienne station de Pré-Japert n’était pas construite en bois mais en briques avec des colombages, car elle était plus isolée que les autres. Elle servait à la fois de bâtiment d’accueil pour les voyageurs ainsi que de maison d’habitation pour le chef de la gare accompagné de sa famille. Détruite en 1996, il ne reste rien de cette ancienne infrastructure, et il est difficile d’imaginer qu’un tel aménagement ait été effectué à l’époque.

lire la suite

Description

1) Depuis l’école de Pugny-Chatenod, revenir sur ses pas sur environ 5 ou 10 mètres en direction de la route pour aller à Trévignin. Visualiser le totem « Pugny-Chatenod – 620 m », puis suivre la direction « Le Revard par le Golet de la Pierre » (3h15) en empruntant le sentier qui monte. Suivre le sentier principal bien parsemé de plaquettes PR (symboles jaunes sur fond vert) puis arriver au niveau d’un petit pont en pierre, accompagné du totem « Les Caves – 810 m » situé sur le pont.

2) Continuer tout droit en empruntant le sentier du Golet de la Pierre. Passer une clôture puis suivre le balisage à une fourche en continuant de grimper. Le sentier devient de plus en plus raide pendant tout le long de l’ascension au Golet de la Pierre (cette montée en forêt est réservée aux personnes dotées d’une bonne condition physique ; elle est par ailleurs plutôt déconseillée aux jeunes enfants). Continuer de grimper en suivant le sentier principal et les balises PR aux quelques carrefours rencontrés, puis parvenir à un passage étroit.

3) La montée s’effectue relativement facilement avec l’aide des chaînes qui sont installées. Malgré tout, il faut être un minimum prudent sur cette portion, surtout si le sol est humide et glissant. Après ce passage un peu délicat, continuer de suivre le sentier principal, puis atteindre le totem « Golet de la Pierre – 1495 m ».

4) Optionnel, l’aller-retour au belvédère du Revard vaut le détour. Pour s’y rendre, prendre le sentier de droite au totem et suivre le large sentier forestier avant de parvenir au totem « Jardin d’Altitude – 1534 m ». Continuer en direction du belvédère, accessible en à peine cinq minutes.

5) Après avoir profité du point de vue à 360° sur le lac du Bourget et sur les massifs environnants, retourner au totem « Golet de la Pierre – 1495 m ». Suivre alors la direction de « La Crémaillère Sentier des Crêtes et du Golet » (0h10). Déboucher sur une route goudronnée, l’emprunter pendant quelques minutes, puis poursuivre à gauche sur le « Chemin des Poètes ». Continuer sur ce sentier forestier en suivant les indications directionnelles avant de parvenir au totem « La Crémaillère – 1489 m ».

6) Continuer à gauche en direction de l’ancienne station, accessible par le sentier historique de la Crémaillère. Suivre le sentier principal qui effectue une descente régulière sur une pente douce, avant d’atteindre le tunnel de Pré-Farnier. Prendre le sentier de déviation si l’accès au tunnel est interdit. Celui-ci descend au sein d’une agréable forêt, et en se référant aux balises directionnelles, arriver à l’ancienne station de Pré-Japert accompagnée d’un totem directionnel.

7) Poursuivre sur le sentier principal en direction du viaduc. L’atteindre quelques minutes plus tard, puis le descendre avant de suivre la direction « Pré-Curtet Sentier du Golet de la Pierre » (0h15) au totem « Le Viaduc – 947 m ». Suivre le sentier principal qui continue de descendre puis arriver au totem « Pré Curtet – 880 m ».

8) Aller en direction de « Les Caves Sentier du Golet de la Pierre – Retour Pugny » (0h10) afin de parvenir au petit pont en pierre rencontré au tout début de l’itinéraire. Prendre le petit passage pour aller un peu en contrebas, puis réemprunter le sentier de l’aller pour revenir à l’école de Pugny-Chatenod.

Départ : Ecole de Pugny-Chatenod, Pugny-Chatenod
Arrivée : Ecole de Pugny-Chatenod, Pugny-Chatenod
Communes traversées : Pugny-Chatenod, Trévignin, Les Déserts, Montcel

Profil altimétrique


Recommandations

Ne comportant aucune réelle difficulté technique, l'itinéraire de l'aller en montée est néanmoins très exigeant, en raison d'une pente qui est très raide jusqu'au Golet de la Pierre. Le passage étroit n'est pas vraiment compliqué avec l'aide des chaînes laissées à disposition.                 

Le restaurant « Les Quatre Vallées » est situé à proximité directe du belvédère du Revard ; l'occasion pour pouvoir se restaurer après la montée soutenue jusqu'au Golet de la Pierre. Pour plus de renseignements, appeler le 04-79-54-00-43 ou se rendre sur le site https://lesquatrevallees.fr

Accès routiers et parkings

Depuis Chambéry, emprunter la D991 en direction d’Aix-les-Bains puis continuer sur la D211, avant de poursuivre sur la D913. Continuer sur cette route jusqu’à parvenir au hameau des Cendres, et continuer à droite sur la D49. Environ 500 mètres plus loin, prendre à droite sur route de l’Eglise. Se garer au parking devant l’école de Pugny-Chatenod.

Depuis Aix-les-Bains, prendre la D913 qui relie Aix-les-Bains au Mont Revard. Entre Tévignin et Chatenod, rejoindre Pugny-Chatenod puis se garer au parking devant l’école de Pugny-Chatenod.

Stationnement :

Parking en face de l'école de Pugny-Chatenod, Pugny-Chatenod

Source

Parc naturel régional du Massif des Baugeshttp://www.parcdesbauges.com

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :