Les chalets et la Croix d'Orisan
>>
Accueil
>
Randonnée pédestre
>
Les chalets et la Croix d'Orisan
Verrens-Arvey

Les chalets et la Croix d'Orisan

Flore
Pastoralisme
Point de vue
Sommet et col
Intermédiaire
5h30
9,3km
+856m
-856m
Aller-retour
GRP
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
En aller-retour, cet itinéraire propose d’accéder aux chalets et à la Croix d’Orisan en passant par le col du Haut du Four. Malgré une montée régulière sur une pente assez raide et un dénivelé positif cumulé de près de 850 mètres, cette randonnée reste assez accessible.
Après un long passage ombragé au sein d'une agréable forêt, le parcours se situe au sein des alpages du Haut du Four et d'Orisan, avec de très beaux points de vue sur la pointe de Chaurionde et l'Arcalod entre autres. L'accès final aux chalets d'Orisan permet enfin de visualiser nettement le pays d'Albertville ainsi que la vallée de l'Isère.

Les 7 patrimoines à découvrir
Histoire

Entrée dans la RNCFS des Bauges

La RNCFS (Réserve Nationale de Chasse et de Faune Sauvage) des Bauges a été créée en 1913 et fait aujourd’hui partie des dix réserves du même statut à l’échelle de la France. Elle est notamment connue pour son apport sur la connaissance du chamois. Cet espace particulier intègre une pluralité d’activités différentes, de la gestion cynégétique nécessaire au maintien de la biodiversité aux activités sportives de pleine nature, mais également des activités socio-économiques avec la présence d’exploitations pastorales, agricoles et forestières. L’intérêt étant de parvenir à un système de gestion durable, où l’ensemble de ces activités coexistent plutôt qu’elles ne se confrontent. Trois zones de recherche sont dédiées spécifiquement à l’étude des populations faunistiques, il est donc essentiel de respecter la réglementation en vigueur au sein de ces espaces indiquée par les panneaux (pas de véhicules motorisés, présence de chiens proscrite, bivouac interdit, etc.) et de rester sur les sentiers balisés.

lire la suite
Point de vue

Point de vue sur l'Arcalod et la pointe de Chaurionde

Au carrefour de nombreux itinéraires de randonnée, le col du Haut du Four se situe à une altitude de 1520 mètres environ. Il permet en effet de se diriger vers le vallon de Bellevaux en direction du sud-ouest en près de trois heures, ou encore vers le vallon de Tamié au nord par le chalet du Drison ou à l’est par le col de Tamié pour une durée similaire. Sa localisation préférentielle permet de rejoindre plus ou moins facilement certains hauts sommets des Bauges qui culminent à plus de 2000 mètres d’altitude, avec la pointe de Chaurionde, l’Arcalod ou encore la pointe de la Sambuy. La vue offerte depuis le col permet d’ailleurs d’en visualiser certains assez nettement, notamment la pointe de Chaurionde, et de mesurer l’effort qui reste à fournir afin de l’atteindre !  

lire la suite
Pastoralisme

Chalets et alpage du Haut du Four

L’alpage du Haut du Four a été exploité par les moines du XIIe siècle jusqu’à la Révolution Française, alors qu’il était possédé par l’abbaye de Tamié. Vendu ensuite comme Bien National, l’alpage est aujourd’hui exploité par des propriétaires privés, avec la présence de quelques génisses. Composés de cinq bâtiments, les chalets du Haut du Four regroupent deux étables, une cave, un bâtiment d’habitation et un ancien atelier pour fabriquer du fromage. Révélateur des enjeux associés aux espaces pastoraux en termes de multiusage de l’espace, l’alpage est à la fois situé au cœur de la RNCFS des Bauges et est également inclus au périmètre du site Natura 2000 « Hautes Bauges ». Afin de respecter le travail des alpagistes, il est important de rester sur les sentiers balisés pour éviter de dégrader ces espaces sensibles.  

lire la suite
Sommet

La pointe de Chaurionde

Cinquième sommet des Bauges en termes d’altitude à 2173 mètres, la pointe de Chaurionde se distingue par une morphologie triangulaire de forme quasi isocèle. Son sommet conique et son absence de falaises sont dus au fait qu’il ne soit pas constitué de calcaire urgonien ; la pointe de Chaurionde est en effet caractérisée sur toute sa hauteur par la présence de calcaires argileux et de marnes datant du Néocomien, entre 130 et 140 millions d’années avant notre ère. Contrairement à certains autres sommets des Bauges, la présence de longues crêtes relativement peu aériennes, que ce soit vers l’est ou l’ouest, permettent d’accéder plus facilement au point culminant de la pointe de Chaurionde. Il faudra tout de même fournir un effort non négligeable depuis le col du Haut du Four pour bénéficier de la vue à 360° qu’offre le sommet !

lire la suite
Flore

Anémone des Alpes

L’Anémone des Alpes (Anemone alpina L.) ou Pulsatille des Alpes (Pulsatilla alpina L.), est une plante vivace de la famille des Renonculacées. De nombreuses sous-espèces rendent leur identification délicate, notamment entre la Pulsatille mille-feuille (plante en fruit), l’Anémone ou Pulsatille soufrée (fleurs jaunes) présente sur des sols siliceux, et l'Anémone ou Pulsatille des Alpes (fleurs blanches) qui se développe sur des sols calcaires. Dans tous les cas, elles se répartissent dans des milieux de moyenne et de haute montagne entre 1 000 et 2 700 mètres d’altitude. Leur nom vient du grec « anemos » signifiant le vent en français, et a été attribué par le philosophe et botaniste grec Théophraste. Du fait de leur toxicité, il faut éviter d’avaler ou d’humer ces plantes.
lire la suite
Pastoralisme

Chalets et alpage d'Orisan

Alors que le cadastre français mentionnait la présence de six bâtiments implantés au sein de l’alpage d’Orisan, il ne reste aujourd’hui que deux bâtiments intacts. Les chalets d’Orisan sont actuellement composés d’un bâtiment d’habitation construit en moellon calcaire et d’une étable de forme rectangulaire construite en bardage bois. L’alpage d’Orisan étant exploité par quelques brebis, il est possible d’acheter du fromage aux chalets. Révélateur des enjeux associés aux espaces pastoraux en termes de multiusage de l’espace, l’alpage est à la fois situé au cœur de la RNCFS des Bauges et est également inclus au périmètre du site Natura 2000 « Hautes Bauges ». Afin de respecter le travail des alpagistes, il est important de rester sur les sentiers balisés pour éviter de dégrader ces espaces sensibles.  

lire la suite
Point de vue

Belvédère de la Croix d'Orisan

En contrebas des chalets d’Orisan, une croix en béton de couleur blanche a été édifiée à la fin des années 1980 au niveau d’un belvédère qui offre une vue panoramique à plus de 180°. Il est possible d’admirer notamment à l’est l’emblématique sommet du Mont Blanc ainsi que le pays d’Albertville, situé au carrefour de plusieurs vallées alpines. En regardant davantage en direction du sud, le massif de la Lauzière est également bien visible.

lire la suite

Description

1) Depuis le parking de départ, retrouver le totem situé en bordure de route. Suivre alors la direction du col du Haut du Four en empruntant le large sentier forestier. Continuer quelques instants avant de parvenir à un grand carrefour. Poursuivre sur le sentier de gauche qui longe une habitation, puis emprunter le sentier principal qui monte de manière constante et qui est bien parsemé de plaquettes directionnelles (plaquettes GRP jaune et rouge ; plaquettes PR jaune et vert). Continuer de grimper jusqu’à arriver à une fourche.

2) Se référer au balisage et prendre le sentier de droite qui continue de grimper. Le sentier devient plus caillouteux et s’élève encore en altitude. Aux quelques fourches rencontrées, suivre le balisage et les cairns présents afin d’emprunter un sentier forestier qui effectue des lacets réguliers. Continuer jusqu’à déboucher dans un alpage en pensant à bien refermer la clôture. Prendre le sentier principal qui se dessine afin de pénétrer pleinement dans l’alpage du Haut du Four, et poursuivre tout droit avant d’atteindre le col du Haut du Four et le totem du même nom.

3) Aller en direction de « La Charmette » (0h15) en empruntant le sentier de gauche qui passe au-dessus des chalets du Haut du Four, et qui se profile au sein de l’alpage. Suivre le sentier en terre qui grimpe sur une pente légère, se référer au balisage présent, puis arriver au totem « La Charmette – 1600 m ».

4) Il est possible ici d’atteindre le Mont d’Orisan et le sommet du Grand Roc par les crêtes en continuant sur la droite. L’itinéraire n’est cependant pas balisé et le sentier à suivre n’est pas forcément très intuitif. Cette option est donc davantage destinée aux randonneurs qui connaissent le secteur. Depuis le totem, privilégier plutôt le sentier de gauche en direction des chalets d’Orisan. Immédiatement après, prendre le sentier de droite pour aller en direction des chalets d’Orisan (ceux-ci sont visibles au loin). Emprunter le sentier principal qui longe le flanc de la montagne (il faut ici être assez vigilant, car le sentier est étroit et assez exposé au vide), atteint des pierriers avant de pénétrer dans un passage forestier, puis débouche enfin dans l’alpage d’Orisan. Suivre le petit sentier terreux qui se dessine à travers l’alpage, puis atteindre les chalets d’Orisan. La Croix d'Orisan est située une centaine de mètres en contrebas des chalets, et surplombe le pays d'Albertville ainsi que la vallée de l'Isère. 

5) Du totem « Chalets d’Orisan – 1583 m », réemprunter l’itinéraire de l’aller en sens inverse pour retourner au parking de départ, en passant notamment par La Charmette et le col du Haut du Four. Le parcours en forêt est plus délicat en descente, surtout si le sol est humide. L’utilisation de bâtons de randonnée peut ainsi être nécessaire sur le chemin du retour.

Départ : Parking Sous le col de Tamié, Verrens-Arvey
Arrivée : Parking Sous le col de Tamié, Verrens-Arvey
Communes traversées : Verrens-Arvey, Cléry

Profil altimétrique


Zones de sensibilité environnementale

Le long de votre itinéraire, vous allez traverser des zones de sensibilité liées à la présence d’une espèce ou d’un milieu particulier. Dans ces zones, un comportement adapté permet de contribuer à leur préservation. Pour plus d’informations détaillées, des fiches spécifiques sont accessibles pour chaque zone.
Réserve Nationale de Chasse et de Faune Sauvage des Bauges
réglementation RNCFS Bauges
Domaines d'activités concernés :
Aerien, Aquatique, Equipement, Terrestre, Vertical
Périodes de sensibilité :
janv.févr.marsavr.maijuinjuil.aoûtsept.oct.nov.déc.
Contact :

Accès routiers et parkings

Depuis Faverges-Seythenex, emprunter la D12 puis la D201c qui mène jusqu’au col de Tamié. Au niveau du col, le franchir et continuer sur la D201c. En descendant la route, se garer sur le grand parking terreux situé dans le virage et à environ 1 km du col de Tamié.

Depuis Chambéry, rejoindre la commune de Frontenex, et continuer tout droit sur la D69 puis la D201c. Poursuivre sur la D201c, puis au prochain grand carrefour, continuer à gauche en direction du col de Tamié. Après quelques passages sinueux et une fois arrivé au hameau « Sous le Col », poursuivre sur la D201c jusqu’au parking terreux situé dans le virage.

Stationnement :

Parking Sous le col de Tamié, Verrens-Arvey

Source

Parc naturel régional du Massif des Baugeshttp://www.parcdesbauges.com

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :