La GEO-RANDO des tannes et glacières
>>
Accueil
>
Sentier de découverte
>
La GEO-RANDO des tannes et glacières
Aillon-le-Jeune

La GEO-RANDO des tannes et glacières

Faune
Flore
Géologie
Intermédiaire
4h42
6,8km
+530m
-530m
Boucle
GR
PR
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Une randonnée découverte unique en son genre à la découverte du plateau calcaire de Margériaz, site emblématique du Géoparc mondial UNESCO du Massif des Bauges.
Le Parc naturel régional du Massif des Bauges invite à parcourir cet itinéraire au rythme des 9 haltes principales, matérialisées sur le terrain par des pierres dressées, et renvoyant à un livret de découverte.
Le site du Grand Rafou et son vaste entonnoir, celui du « Pont de Pierre » avec son arche de pierre naturelle comptent certainement parmi les temps forts de la balade. A la Tanne du Névé, la Spéléo-Rando permet d’accéder en autonomie au monde souterrain !

Les 11 patrimoines à découvrir
Géologie

La place à Baban

Ici débute le sentier de découverte karstique des "Tannes & Glacières", un livret de découverte disponible à l'Office de Tourisme d'Aillon commante les 9 statnos du parcours. Une application smartphone (à télécharger au prélable !) accompagne le parcours souterrain de la Spéléorando.
lire la suite
Géologie

La tanne n°170

Ici, grottes et gouffres sont appelés « Tannes ». En bordure du sentier, les spéléologues en ont répertorié une sous le n°170, inscrit à la peinture rouge. Il y a plusieurs centaines de milliers d’années, un torrent souterrain s’écoulait dans une galerie étroite et sinueuse que les spéléologues nomment « méandre ». L’érosion a progressivement abaissé la surface du sol au point de décapiter le plafond de la galerie qui se trouve donc aujourd’hui à ciel ouvert. La voûte et la plus grande partie des parois ont disparu ! Il ne reste plus de visible que cette légère tranchée qui serpente au pied de la borne-repère.
lire la suite
Géologie

La ruelle du karst

Peu après une piste de ski de fond, le sentier remonte un petit vallon et pénètre dans un étroit canyon que les géographes appellent une « ruelle du karst ». « Ruelle » … pour désigner ce corridor naturel qui fut autrefois une galerie souterraine dont le plafond a, là aussi, aujourd’hui disparu. « Karst » ... du nom d’une région de Slovénie qui a servi de modèle pour étudier ces formes étranges dûes à la dissolution du calcaire par les eaux. Ce mot dériverait de la racine celtique «kar» qui signife « désert de pierre ».
lire la suite
Géologie

La doline en chaudron

D’innombrables creux circulaires parsèment le plateau calcaire du Margériaz : ce sont les dolines, formes d’érosion dues à la dissolution du calcaire par les eaux acides. Dans la forêt, entre 1000 m et 1500 m d’altitude, le type le plus répandu est la doline en chaudron. Le sentier passe à côté d’un petit spécimen de 1,5 m de diamètre et de profondeur, comme taillé à l’emporte-pièce dans le calcaire. Ses parois sont parfaitement verticales, sauf à la base où, sous l’action du gel et du dégel, la roche est fortement fragmentée. D’autres types de doline sont visibles le long du sentier, dolines en baquet ou en entonnoir.
lire la suite
Géologie

Le grand Rafou

Quatre grandes dolines se rejoignent pour créer une vaste dépression dénommée « le Grand Rafou ». Dans ce cas, le karstologue ne parle plus de dolines mais d’ouvala, terme d’origine slave. Le site se trouve au bas d’un large vallon. A une époque lointaine, cet entonnoir naturel devait drainer des eaux de ruissellement trop abondantes pour être directement absorbées par les alpages situés plus haut.
lire la suite
Géologie

Le lapiaz à crêtes aigües

Contrairement aux lapiaz arrondis développés en forêt, on trouve dans l’alpage des lapiaz dits « à crêtes aiguës ». Ils présentent des formes aiguisées, signes d’une érosion à l’air libre, sous l’action des eaux de pluie et de fonte de la neige. Plus haut à l’ouest, en direction du sommet de Margériaz, le lapiaz domine d’énormes « marches d’escaliers » appelées banquettes. Il s’agit de bancs calcaires, taillés par l’érosion glaciaire, qui s’effondrent aujourd’hui petit à petit en gros blocs bien visibles en contrebas de chacune d’entre elles.

lire la suite
Géologie

Le crêt du Margériaz

Au sommet de cette randonnée (1750 m), une vue panoramique sur les Alpes permet de saisir l’histoire géologique du massif des Bauges. Comme ceux du Vercors ou de Chartreuse, le massif des Bauges appartient aux Préalpes du Nord. Ces massifs préalpins sont séparés les uns des autres par de grandes cluses transversales où se sont développées les villes d’Annecy, Chambéry et Grenoble.Le crêt du Margériaz (1) est ainsi formé de roches sédimentaires, où alternent principalement des marnes (2-3-5) et des calcaires (4). Plus à l’est, on aperçoit les massifs du Mont Blanc, de Belledonne et de la Vanoise. Ce sont les Grandes Alpes, dont les puissants sommets constitués de matériaux granitiques ou métamorphiques sont venus bousculer et plisser les sédiments préalpins.
lire la suite
Histoire

Le stade de neige

Le stade de neige du Margériaz est né à la fin des années 70. Sans eau disponible, pas d’hébergements possibles sur place. La formule retenue fut donc celle du stade de neige, avec ski à la journée.
La nature karstique du terrain posa de sérieux problèmes aux aménageurs, les lapiaz, dolines et gouffres contraignant fortement le tracé des pistes et remontées mécaniques. Il fallut niveler le sol en employant les grands moyens : minage, terrassement, ... Puis un reverdissement du site réduisit les impacts paysagers des aménagements et favorisa la tenue du manteau neigeux pour la pratique du ski, même par faible enneigement. Grâce à la qualité de son enneigement, à la beauté de ses paysages ouverts et à l’accès aisé à ses pistes de ski, le stade de neige du Margériaz est un fleuron des stations du massif des Bauges.

lire la suite
Pastoralisme

Les chalets de Margériaz

Le plateau du Margériaz fut de tous temps riche de ses ressources naturelles : la glace des gouffres, le bois qui alimentait les forges des Bauges, l’herbe des alpages... Aujourd’hui, les vocations du Margériaz sont multiples : vocation touristique avec le stade de neige en hiver, la randonnée et la spéléologie en toutes saisons, vocation pastorale avec autrefois les vaches, les chèvres et génisses aujourd’hui, mieux adaptées aux étendues pierreuses et arides du karst, vocation forestière enfin. Par ailleurs, il est important d'adopter les bons comportements au sein des alpages, en évitant la dégradation des exploitations et la confrontation avec les patous. Pour se faire, rester sur les sentiers balisés et respecter les indications transmises par les panneaux.
lire la suite
Géologie

La tanne du névé – Spéléorando

Derrière la barrière signalant le danger, se trouve la Tanne du Névé, qui doit son nom au cône de neige qui s’accumule en hiver au fond du puits d’entrée. Depuis le bord, on devine l’imposant volume de la salle souterraine. A l’amont, le réseau souterrain se prolonge en direction de la Porte Cochère. Cette traversée d’initiation historique est devenue en 2014 la première Spéléorando de France. En autonomie l’été, moyennant l'utilisation d'un casque et un éclairage adapté, elle peut offrir sur 200 m de traversée un aperçu du réseau souterrain qui se développe sur plus de 80 km jusqu’à la résurgence du Pissieu. La galerie est équipée de caillebotis, d’échelles et de rambardes qui, sans dénaturer l’ambiance spéléo, permettent d’accéder à une première immersion dans le monde souterrain.

Ecouter ci-dessous la chronique de Radio Alto :


lire la suite
Géologie

Les formations kartistiques

En chemin vous rencontrez des formations kartisques pouvant avoir plusieurs formes. Les lapiaz sont caractérisés de petites rainures liées à la dissolution du calcaire par l'eau. Sur le Margériaz, des dolines sont présentent. Ces dernières sont des dépressions formées par l'érosion de l'eau sur le calcaire provoquant un effondrement du sol. Cette géologie spécifique des milieux calcaires donne des paysages assez peu commun.
lire la suite

Description

Depuis le parking,

1 - Emprunter la route forestière jusqu'à la Place à Baban.

2 -Suivre le sentier forestier qui grimpe à gauche et le balisage spécifique de la randonnée découverte - l’accès direct à la Spéléo-Rando  est possible en empruntant le sentier qui monte raide plus à droite,  et qui sera le retour de cette promenade en boucle. Le sentier serpente en forêt et passe successivement devant les haltes n°1 à 4 où l’on découvre tannes, ruelles du karst et dolines.

3 - Au-dessus du Grand Rafou, vaste dépression dans le plateau calcaire que le sentier contourne, l’alpage remplace la forêt. Un carrefour permet de choisir entre la boucle courte (retour direct par la bergerie) ou l’itinéraire complet qui rejoint les crêtes.

4 - Le passage en bordure de falaise puis par l’Arche de Pierre, est magnifique.

5 - Atteindre le point de vue, sommet de la boucle à 1740 m. Suivre toujours le balisage en s’engageant dans la descente, entre les téleskis de la Bergerie et de l’Alpage. Passer aux chalets du Margériaz (Bergerie) puis rejoindre la forêt.

6 - Après la Tanne aux Cochons, deuxième cavité la plus profonde de Savoie, le sentier atteint la Tanne du Névé (7), où se situe la Spéléo-Rando, traversée souterraine de 400 m aller-retour accessible au plus grand nombre (équipement obligatoire : casque et lampe – prendre connaissance des consignes de sécurité et périodes de restriction). Ensuite, le sentier poursuit sa descente en forêt en coupant par deux fois les pistes forestières qui deviennent en hiver des pistes de ski de fond ou de chiens de traineaux ! Puis, par la route forestière, retrouver le parking de départ.
Départ : Parking de la Place à Baban
Arrivée : Parking de la Place à Baban
Communes traversées : Aillon-le-Jeune

Profil altimétrique


Recommandations

La spéléo-Rando est ouverte au grand public, équipé de casques et lampes, uniquement de juin à septembre. Elle est réservé aux groupes encadrés par des professionnels le reste de l'année.

Des professionnels de la spéléologie vous font découvrir le monde souterrain ! Renseignements : www.lesaillons.com/speleorando.html

www.lesbauges.com/sentier-des-tannes-et-glacieres-du-margeriaz.html

Lieux de renseignement

Office de tourisme des Aillons-Margériaz

Chef-Lieu, 73340 Aillon-le-Jeune

https://www.lesaillons.com

04 79 54 63 65

Grand Chambéry Alpes Tourisme
En savoir plus

Office de Tourisme "Saveurs et nature" - La Ruche

240 rue de la République, 73000 Chambéry

http://www.chambery-tourisme.com

04 79 85 71 13

Grand Chambéry Alpes Tourisme
En savoir plus

Transport

Pensez au covoiturage !

www.baugez-vous.fr/transport/

Accès routiers et parkings

Accès depuis le cœur des Bauges et la sation d'Aillon-Margériaz 1400.
Suivre la D59A montant en direction du stade de neige de Margériaz et, dans l'avant-dernière épingle, se garer sur le parking du bord de route.

Stationnement :

Parking de la place à Baban, sous Aillon-Margériaz 1400.

Source

Parc naturel régional du Massif des Baugeshttp://www.parcdesbauges.com

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :