La GEO-RANDO de la tourbière des Creusates
>>
Accueil
>
Sentier de découverte
>
La GEO-RANDO de la tourbière des Creusates
Saint-François-de-Sales

La GEO-RANDO de la tourbière des Creusates

Flore
Géologie
Milieu naturel
Pastoralisme
Très facile
2h
4,5km
+82m
-82m
Boucle
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Née d’un lac, il y a 14 000 ans, cette tourbière est l’un des monuments naturels exceptionnels du Massif des Bauges. Partez à sa découverte !

Un air de Scandinavie, des espèce végétales rares, un piège à pollen qui raconte 12 000 ans de l’histoire du climat … la tourbière c’est tout ça à la fois. Elle mérite bien d’être protégée ! Le sentier qui en fait le tour, parfois sur pilotis, raconte son histoire en évitant tout piétinement.


Les 6 patrimoines à découvrir
Petit patrimoine

Le belvédère sur la tourbière : 12000 ans d'histoire

Depuis ce point de vue, on comprend la formation de cette tourbière, l’une des plus profonde des Alpes. Elle serait née de l’effondrement d’une grotte qui forme un vaste gouffre. A la fonte des glaciers, des argiles colmatent le fond. Il y a 7000 ans un lac se forme et les sphaignes, principalement, colonisent les berges. Elles tapissent progressivement la surface de l’eau. Les végétaux morts s’enfoncent sous le poids de la végétation vivante qui pousse au-dessus. Ces débris noyés, sans oxygène, ne sont pas décomposés et s’accumulent durant des millénaires pour former la tourbe. Puis le climat se réchauffe et la forêt s’installe. Depuis 5000 ans, hêtres et sapins couvrent le paysage. Sans l’intervention de l’homme, elle s’étendrait partout. Pour retarder ce phénomène et conserver les espèces rares de la tourbière, un petit barrage maintient l’eau dans les milieux humides et le pâturage évite l’avancée de la forêt.
lire la suite
Pastoralisme

Le pastoralisme d'hier et aujourd'hui

Deux agriculteurs exploitent aujourd'hui ce qui était fauché autrefois par 60 familles. Ils produisent du lait avec des montbéliardes et des abondances. Les troupeaux passent une partie de l'été au-delà de la Croix des Bergers. Ces agriculteurs collaborent avec le Parc et le Conservatoire d'espaces naturels de Savoie et font paître leurs bêtes, protégeant ainsi la tourbière du boisement.
lire la suite
Histoire

Un site aux multiples usages

Site de grande valeur écologique, protégé par un arrêté de biotope et classé Natura 2000, la tourbière se découvre aussi bien l’hiver (domaine nordique) que l’été. Aujourd’hui, propriétaires privés et alpagistes accueillent les visiteurs sur ce sentier de découverte. Le Parc, gestionnaire du site Natura 2000, et le Conservatoire d’espaces naturels de Savoie travaillent à concilier ses usages, conserver ses richesses naturelles, restaurer des modes d’exploitations favorables, en accord avec les propriétaires et utilisateurs.
lire la suite
Pastoralisme

Le pastoralisme hier et aujourd’hui

2 agriculteurs exploitent aujourd’hui ce qui était fauché autrefois par 60 familles. Ils produisent du lait avec des montbéliardes et des abondances. Les troupeaux passent une partie de l’été au-delà de la Croix des Bergers. Tous deux collaborent avec le Parc et le Conservatoire d’espaces naturels de Savoie et font paître leurs bêtes, protégeant ainsi la tourbière du boisement. Par ailleurs, il est important d'adopter les bons comportements au sein des alpages, en évitant la dégradation des exploitations et la confrontation avec les patous. Pour se faire, rester sur les sentiers balisés et respecter les indications transmises par les panneaux.
lire la suite
Flore

Les buttes de sphaignes

Les sphaignes sont des mousses éternelles, typiques des tourbières.

La tête de la plante peut croître indéfiniment. La base meurt et continue à stocker de l’eau, tout en se transformant en tourbe qui s’accumule. Les couches de sphaignes constituent un isolant thermique efficace : elles conservent le froid en profondeur, favorisant la présence autour d’elles d’espèces habituellement présentes à proximité du Pôle Nord.

lire la suite
Point de vue

Le belvédère sur la tourbière : 12 000 ans d'histoire !

Depuis ce point de vue, on comprend la formation de cette tourbière, l’une des plus profonde des Alpes. Elle serait née de l’effondrement d’une grotte qui forme un vaste gouffre. A la fonte des glaciers, des argiles colmatent le fond. Il y a 7000 ans un lac se forme et les sphaignes, principalement, colonisent les berges. Elles tapissent progressivement la surface de l’eau. Les végétaux morts s’enfoncent sous le poids de la végétation vivante qui pousse au-dessus. Ces débris noyés, sans oxygène, ne sont pas décomposés et s’accumulent durant des millénaires pour former la tourbe. Puis le climat se réchauffe et la forêt s’installe. Depuis 5000 ans, hêtres et sapins couvrent le paysage. Sans l’intervention de l’homme, elle s’étendrait partout. Pour retarder ce phénomène et conserver les espèces rares de la tourbière, un petit barrage maintient l’eau dans les milieux humides et le pâturage évite l’avancée de la forêt.
lire la suite

Description

1 - Depuis le parking de la porte de ski de fond de St François de Sales, emprunter le sentier piéton qui démarre à droite du foyer de ski (variante du GRP tour des Bauges balisée jaune/rouge et balisage raquette en hiver) et recoupe la piste de ski de fond, ou directement cette même piste de ski de fond. Après 1,5 km environ (25 mn), le sentier rejoint l’entrée de la tourbière proprement dite au niveau d’une barrière.

2 - Suivre alors le balisage du sentier thématique (une libellule, la Cordalie arctique) qui fait le tour de la tourbière.

3 - Dépasser les premiers chalets et prendre à gauche à la bifurcation.

4 - Longer une zone boisée et traverser un ruisseau. Le sentier jouxte la zone plus humide et les buttes de sphaigne, passe même sur une passerelle, et rejoint une piste plus large.

5 - L’emprunter à gauche, dépasser à nouveau un chalet et remonter en forêt par un court lacet pour retrouver, au niveau d’une nouvelle barrière, une grande piste forestière descendante.

6 - L’emprunter à gauche, dépasser le belvédère sur la tourbière et gagner toujours en descente la carrefour dit « de la patte d’oie ».

7 - A ce niveau, soit rejoindre le parking par la piste à droite à 500 m de là, soit prendre à gauche pour retrouver l’entrée de la tourbière [2] et l’itinéraire parcouru en début de promenade.

Départ : Foyer de ski de fond, La Magne, Saint-François de Sales.
Arrivée : Foyer de ski de fond, La Magne, Saint-François de Sales.
Communes traversées : Saint-François-de-Sales

Profil altimétrique


Recommandations

Autour de la tourbière, le sentier est strictement réservé aux piétons (VTT interdits) afin de préserver cette zone humide très fragile. Tenir les chiens en laisse et rester sur le sentier.

Merci de respecter ce site qui constitue un lieu de vie et de travail pour les propriétaires et les agriculteurs.

Chaussures adaptées à la traversée de secteurs humides recommandées.

Respecter les distances des espaces privés des chalets. 


Lieux de renseignement

Office de Tourisme du Châtelard

Avenue Denis Therme, 73630 Le Châtelard

https://www.lesbauges.com

04 79 54 84 28

Grand Chambéry Alpes Tourisme
En savoir plus

Office de Tourisme "Saveurs et nature" - La Ruche

240 rue de la République, 73000 Chambéry

http://www.chambery-tourisme.com

04 79 85 71 13

Grand Chambéry Alpes Tourisme
En savoir plus

Transport

Pensez au covoiturage !

www.baugez-vous.fr/transport/

www.lesbauges.com/itineraire-bauges.html


Accès routiers et parkings

Rejoindre le col de Plaimpalais depuis Chambéry (D912) ou Lescheraines depuis Aix-les-Bains (D911), puis le hameau de La Magne (D62). Dans le haut du hameau suivre la direction Centre de ski nordique (D128, jusqu’au parking.

Stationnement :

Grand parking sous le foyer de ski de fond.

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :