GR® des Grands Lacs
>>
Accueil
>
Itinérance
>
GR® des Grands Lacs

GR® des Grands Lacs

Eau
Pastoralisme
Point de vue
Sommet et col
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Cette traversée relie les deux plus grands lacs naturels de France, lac d'Annecy et lac du Bourget, en passant par le coeur du Parc naturel régional et Géoparc du Massif des Bauges.
Dès Annecy et son lac quittés, démarre la longue montée forestière vers le Semnoz. Les alpages sommitaux offrent déjà une vue sur la suite de la traversée. Tout d'abord le coeur des Bauges et ses petits villages montagnards, la vallée du Chéran, labélisé "Site Rivière Sauvage", et plus loin le Mont Revard et le grand plateau nordique. La descente sur Aix-les-Bain et le lac du Bourget, par le chemin historique de la Crémaillère, termine cette superbe randonnée !

Les 18 patrimoines à découvrir
Forêt

Forêt du Crêt de Maure

La forêt du Crêt de Maure appartient à la forêt communale d’Annecy. Elle est issue d’un reboisement dans la deuxième moitié du XIXème siècle à la suite de coupes intensives dues à la mise en culture et en pâture des terrains.
La forêt est gérée par l’Office National des Forêts avec la ville d’Annecy. Pourvu de nombreux sentiers desservants de multiples belvédères, elle a une vocation touristique.
lire la suite
Petit patrimoine

La croix du Chef-Lieu

La croix du Chef-Lieu a été fabriquée et installée par l'association "les amis du terroir", résultat d'un travail de bénévoles qui ont coupé de nombreux arbres pour dégager ce point de vue remarquable.

Chaque année l'association entretient ces 3 points de vue pour que le panorama incomparable soit toujours aussi visible et saisissant.  Tous ces travaux d'entretien des croix, sont réalisés gratuitement et bénévolement par les adhérents.

En savoir plus : http://www.lesamisduterroir-sevrier.com

lire la suite
Géologie

Le Chéran et les molasses

Avec la formation des reliefs alpins, les phénomènes d’érosion se sont activés, Cette érosion mobilise des matériaux, ensuite charriés par les rivières, qui se redéposent au pied des reliefs, dans des bassins appelés bassins molassiques. Ces bassins réceptionnent des matériaux indifférenciés qui amène les géologues à les considérer comme « la poubelle » des Alpes. On les assimile à des grès tantôt très dur mais pouvant aussi être très peu résistant. Le nom molasse, dont on ne connaît l’origine, traduit cette hésitation entre les contraires de « mou » et « meule », ces dernières ayant longtemps été extraites de niveaux particulièrement résistants.
lire la suite
Géologie

Plaine d'inondation du Chéran

Un secteur remarquable de la rivière, niché entre les terrasses fluvio-glaciaires du Châtelard, de la Motte-en-Bauges et de Lescheraines. La rivière divaguait dans un réseau en tresses avant que l'extraction de matériaux et les aménagements successifs ne modifient le cours de la rivière. Dans ce site se cachent encore quelques secteurs sauvages qui offrent de nombreux indices naturels ou anthropiques qui racontent la dynamique de la rivière.
lire la suite
Histoire

Plan d'eau du Châtelard

Alimenté par le Chéran, ce plan d’eau aménagé suite à l'exploitation d'une gravière, se destine principalement à la pêche. Peuplé de truites farios sauvages, il est ouvert à tous les types de pêche, et limite le prélèvement à une truite de 35 cm par pêcheur. Il offre une belle alternative pour sauver sa sortie si le niveau et le débit de l’eau sont trop élevés. La Maison de l’APPMA se situe aux abords du plan d’eau. Situé à la fin de la boucle, n’hésitez pas à profiter des aménagements pour faire une pause pique-nique ou goûter !
lire la suite
Géologie

Les iles du Chéran

Au cœur des Bauges, le Chéran coule dans un surcreusement récent (15000 ans) qui entaille les terrasses morainiques et fluvioglaciaires de Lescheraines et de la Motte-en-Bauges, constituées de matériaux meubles. Historiquement, le Chéran divaguait librement au fond de cette plaine en fonction des années et des crues dessinant « un réseau en tresse ». C’est de cette morphologie changeante qu’était né le nom « Iles du Chéran. La base de loisirs de Lescheraines fait partie des 4 plans d’eau issues de gravières. Pour protéger ces espaces de loisirs et limiter le creusement du Chéran des digues et des seuils ont été installés.
lire la suite
Géologie

La salle Fitoja

A proximité du lacet de la piste se trouve dissimulé un « trou souffleur » découvert en 2015. Réservé aux spéléologues avertis, Il s‘agit d’une succession de puits dans la roche calcaire, raccourcie vers la fameuse salle Fitoja. Cette vaste salle souterraine possède des dimensions exceptionnelles : 300 à 400m de long, 30 à 50m de haut, et est ornée de concrétions magnifiques dont des fistuleuses (fines stalactites) atteignant 7m de long.
lire la suite
Histoire

Le chemin du Mariet

Par endroits, le sentier forestier, encore bien empierré, présente de grosses goulottes ou rainures qui semblent taillées à même la roche. Elles témoignent du passage autrefois des traîneaux à foin tirés par des chevaux, voire des roues de chars. Guidés par ces sortes de rails, les traîneaux permettaient aux paysans de descendre plus sûrement le foin récolté dans les clairières du Mariet.

lire la suite
Pastoralisme

Le Mariet-Dessus

Cet alpage, qui domine celui du « Mariet-dessous », propose un beau paysage pastoral constitué de vastes granges agricoles, aujourd’hui souvent transformées en résidences secondaires, de chemins creux, de prairies et d’arbres isolés, souvent des frênes, à l’ombrage appréciable et qui offraient autrefois un appoint à l’alimentation du bétail.

lire la suite
Forêt

Biodiversité forestière

Dans le massif des Bauges, notamment en forêt publique comme ici, l’ONF met en place une gestion forestière qui souhaite rimer avec biodiversité. La forêt est gérée de façon durable : elle assure tout à la fois une production économique renouvelable, un réservoir de biodiversité et un espace d’accueil du public dont chacun peut profiter pour se promener.

lire la suite
Point de vue

Point de vue du col de la Cochette

Le belvédère du col de la Cochette englobe tout le paysage dit de l’Albanais, des Bauges au lac du Bourget et au-delà les montagnes de l’Ain (massif du Jura). Ce piémont du massif des Bauges, à cheval sur les départements de Savoie et de Haute-Savoie, fortement habité, présente un relief de collines et de grands espaces ouverts qui ont permis l’implantation d’éleveurs locaux à l’origine de la production de fromages de qualité en IGP (Indication Géographique Protégée) tel l’Emmental de Savoie (coopérative de Saint-Offenge) et AOP (Appellation d'Origine Protégée) telle la Tome des Bauges (coopérative de Trévignin).

lire la suite
Pastoralisme

Chalets de la Clusaz

Ce chalet d’alpage, composé de trois bâtiments et traversé par un chemin séduira les amateurs de fromages ! Arrêtez-vous déguster de la Tome et du Gruyère des Bauges (achat possible). Par ailleurs, il est important d'adopter les bons comportements au sein des alpages, en évitant la dégradation des exploitations et la confrontation avec les patous. Pour se faire, rester sur les sentiers balisés et respecter les indications transmises par les panneaux.


Dégustation et vente de 8h à 12h et 14h à 18h.
Plus d'information : https://www.savoie-mont-blanc.com/offre/fiche/rencontre-a-l-alpage-de-la-cluse-visite-guidee/4768749
lire la suite
Sommet

La tour de l'Angle Est

Avec une altitude de 1562 mètres, la Tour de l'Angle Est est le point culminant du Revard. Ce site est inscrit en zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) au niveau européen. 
Ce sommet, situé sur les hauteurs du lac du Bourget, domine à l’ouest Aix-les-Bains et la Dent du Chat de toute sa splendeur. De l’autre côté, se laisse admirer la chaîne des Alpes, avec, par beau temps, une vue sur le Mont Blanc, le Margériaz et Belledonne.
lire la suite
Histoire

Ancienne station de Pré-Japert

L’ancienne gare de Pré-Japert était la plus grande des cinq stations qui jonchaient l’ancienne ligne de la Crémaillère, en service de 1892 à 1937. Entre Aix-les-Bains et Le Revard, cette ancienne gare était l’avant-dernière de la ligne, et était un peu différente des autres. En effet, contrairement à ses homologues, l’ancienne station de Pré-Japert n’était pas construite en bois mais en briques avec des colombages, car elle était plus isolée que les autres. Elle servait à la fois de bâtiment d’accueil pour les voyageurs ainsi que de maison d’habitation pour le chef de la gare accompagné de sa famille. Détruite en 1996, il ne reste rien de cette ancienne infrastructure, et il est difficile d’imaginer qu’un tel aménagement ait été effectué à l’époque.

lire la suite
Petit patrimoine

Ancienne gare et pont de Pugny

Du pont ne restent que les culées que vous apercevez en amont de la route. La gare a tout simplement disparue comme son château d’eau, alors indispensable au bon fonctionnement de la locomotive à vapeur.
lire la suite
Histoire

Histoire et légende de la crémaillère

L’itinéraire retrouve le parcours thématique des histoires et légendes de la crémaillère. Faites connaissance au travers de 5 pupitres des hommes et des femmes de l’époque. Les personnes dont vous allez faire connaissance sont bavards et voudront parfois vous prendre à partie ! Aller au bout de la découverte en trouvant la fiche suspendue…

Le tracé peut se faire indépendamment au départ de Mouxy, pour en savoir plus :
https://www.savoie-mont-blanc.com/offre/fiche/randonnee-histoires-et-legendes-de-la-cremaillere/257575
lire la suite
Petit patrimoine

Gare de Mouxy

L’association de Mouxy “Tourisme et culture autour de la crémaillère”, non contente d’avoir entièrement restauré la dernière gare en bois de la ligne, a installé plusieurs mètres de rail à crémaillère devant celle-ci. Dernièrement, une locomotive à vapeur a été installée. Ambiance des années “Petit train aixois” garantie…
lire la suite
Petit patrimoine

Le poilu de Mouxy

Un obélisque portant un crucifix à côté d’un poilu. De prime abord, le monument aux morts de Mouxy peut paraître assez standard et porté sur l’élan patriotique. Pourtant, l’attitude du poilu qui tourne son regard vers le Christ donne la singularité de ce monument en soulignant le poids du deuil et en affirmant l’espoir de la miséricorde divine aux soldats tombés pour la patrie.
lire la suite

Description

1 -  Le départ se fait depuis la rive gauche du lac d'Annecy.
Se rendre au niveau du 58 rue des Marquisats D1508 . Passer entre le club de tennis et le parking des Marquisat, puis emprunter le sentier raide qui monte à droite dans les bois. Le suivre pour atteindre le lieu-dit  "Gaillard" (530 m) après avoir 
traversé la D41 à deux reprises, parvenir au restaurant les Terrasses du Lac.

2 - La montée se poursuit en forêt du Crêt-du-Maure sillonée de nombreux chemins et sentiers. A partir de la cote 730, Le GR® se developpe en balcon au-dessus du lac. Couper les sentiers des Maréchaux et rester en balcon jusqu'au croisement de la Montagne Sud.

3 - Après ce dernier carrefour, s'éloigner du versant du lac. En traversant la montagne du Semnoz, déboucher dans un virage de la route forestière du Grand-Roc (Les Sables 920 m).

4 - Suivre la route forestière du Grand-Roc sur 1 km. La quitter dans un lacet pour prendre en face un sentier.Traverser ensuite une route forestiere et continuer à monter. Le sentier passe sous une ligne électrique (1150 m) et pénètre dans la forêt domaniale du Semnoz. Parvenir à la baraque de Bénévent (1350 m), non loin du crêt du même nom.

5 - Poursuivre, tantôt sur des routes forestières, tantôt sur des sentiers, vers le crêt de la Grande-Danne. Le laisser sur la droite. Passer sous une deuxième ligne électrique (Plateau de la Danne), (1505 m) rejoindre la D41 et la suivre sur 50 m avant de reprendre le sentier sur la droite pour arriver derrière l'hotel des Rochers Blancs.  Poursuivre le sentier ascendant pour déboucher sur les alpages sommitaux du Semnoz. Rejoindre le Crêt de Chatillon (1702 m), puis le Chalet nordique du Plateau.

6 - Au Chalet nordique du Plateau, prendre la D110, passer le lacet et 200 m plus loin en descandant, prendre le sentier de droite qui traverse les alpages puis en forêt. Passerau-dessus des Chalets du Villard et, toujours en descendant, atteindre la D110 à la Croisée du Villard.

7 - Traverser la route et continuer le sentier forestier qui descend le flanc de la montagne du Semnoz. Rejoindre une route en sortant de la forêt et gagner le village de Leschaux (930 m).

8 - Quitter Leschaux par un ancien chemin et rejoindre le Col de Leschaux (900 m). En face, suivre alors la D10 sur environs 2 km.

9 - Au carrefour de la Chappelle-Saint-Maurice (940 m), sans entrée dans le village, prendre à droite la route pastorale jusqu'au Créterny(1060 m). Grimper alors sur la gauche le raide sentier qui rejoint en forêt puis en alpage, les Chalets du Sollier (1440 m). Traverser les chalets puis redescendre en empruntant la piste pastorale sous le Roc des Bœufs jusqu'au hammeau de Mont Derrière (1030 m).

10 - Suivre la route descandante jusqu'à la prochaine bifurcation. Prendre alors à gauche la route en direction de Mont Devant (1023 m). Poursuivre en face jusqu'au gîte du Roc des Bœufs avant d'emprunter le chemin empierré qui s'élève sur 700 m à travers prés et forêt . Aprés un lacet raide, atteindre la route foretière (Route du Petit Reposoire, 1130 m). La suivre à droite sur 500 m jusqu'à la place de retournement du Reposoire. Juste avant, prendre le chemin de droite afin de traverser la petite passerelle au dessus du ruisseau et emprunter le chemin sur la gauche qui monte sur 1.5 km à travers clairières et sapinières jusqu'au Golet de Doucy (1329 m).

11 - Au col, prendre à droite le sentier dans les prés puis en forêt qui grimpe en lacets vers la croupe du mont Julioz. Parvenu à l’altitude 1 520 m, suivre le sentier qui descend par un court passage raide et rejoint une vieille piste forestière. La suivre à gauche sur près de 2 km, sur le flanc est du mont Julioz, d’abord à niveau puis en légère descente jusqu’à la piste du 
col du Plane. Rejoindre le col à 250 m de là (col du Plane , 1337 m).
12 - Du col, prendre la piste caillouteuse à gauche sur 1,5 km. Au croisement, la poursuivre en face sur encore 850 m. La quitter à gauche pour un vieux chemin qui descend en forêt Jusqu'à rejoindre une piste forestière. Suivre alors le sentier en face qui descend la prairie qui amène par une sente herbeuse au gîte des Garins (1100 m).

13 - Des Garins, descendre au hameau et aller vers le pylône, (parking des Garins, 1065 m). Descendre en forêt au sud-ouest en coupant la route. Déboucher dans les prés et gagner Chez Viviand. Sous le hameau, le sentier reprend à gauche dans le virage suivant de la route. La rejoindre plus bas et la quitter à nouveau après 200 m, à droite, jusqu’à rejoindre la rue centrale du Châtelard par le Golet à Croquet (765 m).

14 - Prendre à droite. Traverser le village jusqu’au rond-point après être passé devant la Maison du Parc et l'Office de tourisme. Descendre à gauche la route du Champet puis le chemin de Ranfian jusqu’à la passerelle qui enjambe le Chéran aux Maisons Picot (625 m). Traverser le Chéran, rejoindre le Pont du Nant d’Aillon (630 m).

15 - Prendre le sentier à droite après le pont et parvenir au parking du Pissieu (621 m). Traverser tout le site des îles du Chéran et ses plans d’eau. Contourner le dernier plan d’eau (baignade) et, par une sente raide, monter la route et la suivre à droite puis rapidement à gauche pour rejoindre le centre de Lescheraines chef-lieu. A l'église, descendre la D 912 sur 200 m.

16 - Prendre à gauche le chemin de la Pallud qui se poursuit à travers champs et remonte vers la D 62a. l’emprunter à droite sur 700 m. À la sortie du hameau de Chez Lovat (709 m), trouver à droite le sentier forestier qui descend jusqu’au nant de Saint-François. Le traverser sur une passerelle suspendue et remonter en face, en bordure de près, jusqu’à la D 62. La suivre à droite sur 400 m jusqu’au lieu-dit la Croix du Cœur (730 m). Par de vieux chemins ruraux entre bois et prairies, arriver près du hameau de Bourchigny (760 m). 
- Le gîte de la Fruitière est situé à 200 m à droite.

17 - Poursuivre par un chemin agricole vers Montagny (805 m). Traverser le hameau et prendre au dessus de la chapelle, le sentier en direction du Creux-de-Lachat. Rejoindre la grande piste, l’emprunter à droite et après le lacet, bifurquer à droite en direction du Mariet (carrefour Sous le Chênay , 961 m). Monter en forêt, prendre à gauche au carrefour des Taillis pour déboucher dans les pâturages du Mariet-Dessus. Aux derniers chalets, prendre à gauche, entrer en forêt et gagner le carrefour Pâturage de Lachat . 
- Le refuge du Creux-de-Lachat (1360 m) est situé à 300 m à droite.

18 - Monter dans le pâturage en face, rejoindre la forêt et les crêtes. Passer une table d’orientation avec un point de vue sur l’Albanais et descendre un raidillon forestier jusqu’au col de la Cochette (1317 m). Prendre en face, sortir dans les alpages. Passer un abreuvoir et gagner un gros bosquet sommital puis une clôture. Franchir un portillon et descendre à gauche le long des clôtures jusqu’à une piste. La suivre à plat (portillon) puis en descente jusqu’à la clairière du chalet de la Plate (1302 m). Poursuivre en forêt puis par un chemin d’exploitation. Le quitter pour un sentier qui descend rapidement vers le fond du vallon de la Rionde. Par des sentes, descendre le vallon, franchir le lit du ruisseau, puis remonter à flanc jusqu’aux chalets Mermet. Traverser le large vallon pastoral du Sierroz et atteindre les chalets de la Clusaz (1200 m).

19 - A droite, remonter la piste qui rejoint la D 913. Prendre en face le sentier qui mène à la crête des Ébats et au sommet de la Tour-de-l’Angle-Est (1 563 m). Descendre la croupe boisée par la piste et gagner le carrefour de la Crémaillère (1489 m). (De là, le gîte de la Gaillarde est à 1 km).

20 - Du carrefour de la Crémaillère, descendre l'ancien tracé de la Crémaillère. Un kilomètre et demi plus loin, emprunter le tunnel de Pré-Farnier (115 m de long) puis gagner l’ancienne station de Pré-Japert (1 051 m).

21 - Poursuivre votre descente, passer le petit tunnel de Pré-Japert (28 m de long) puis le spectaculaire viaduc des Fontanettes (long de 100 mètres). Par le hameau des Exertiers (644 m), continuer à descendre la Crémaillère, tantôt surélevée, tantôt en tranchée, jusqu’à traverser la D 913. Atteindre l’ancienne gare de Mouxy.

22 - Rejoindre à gauche, par de petites routes, le centre de Mouxy et, après la mairie, descendre à droite pour traverser le plateau sportif. Franchir sur un pont l’A 41. Au rond-point, prendre à gauche le chemin des Bugnards. Par la route du Sarto, puis les chemins du Biollay-sur-Roche et de l’Hermitage, atteindre l'entrée du bois Vidal.

23 - Descendre à travers le parc, dépasser le 
belvédère et déboucher sur le boulevard de la Roche-du-Roi. Le remonter sur 150 m puis, par le chemin Nungusser, les rues 
Isaline, de Chambéry, l’avenue de Tresserve, la rue 
de Liège et, par l’avenue Charles-De-Gaulle, gagner la 
gare SNCF Aix-les-Bains.
Départ : Annecy
Arrivée : Aix-les-Bains-Gare
Communes traversées : Sévrier, Saint-Jorioz, Quintal, Viuz-la-Chiésaz, Leschaux, La Chapelle-Saint-Maurice, Bellecombe-en-Bauges, Doucy-en-Bauges, Le Châtelard, La Motte-en-Bauges, Lescheraines, Arith, Saint-Offenge, Saint-François-de-Sales, Montcel, Trévignin, Pugny-Chatenod

Profil altimétrique


Zones de sensibilité environnementale

Le long de votre itinéraire, vous allez traverser des zones de sensibilité liées à la présence d’une espèce ou d’un milieu particulier. Dans ces zones, un comportement adapté permet de contribuer à leur préservation. Pour plus d’informations détaillées, des fiches spécifiques sont accessibles pour chaque zone.
Tétras lyre - hiver

Zone de refuge hivernal pour le Tétras lyre.

Roc des Bœufs

La partie finale de la course « Roc des Bœufs » se situe dans une zone d’hivernage du Tétras-Lyre.

  • Merci d’adopter les attitudes suivantes :

    -- Limitez au maximum la surface de neige impactée par votre passage : à la montée en suivant la trace principale, à la descente en ayant une trajectoire la plus rectiligne possible et en privilégiant les secteurs déjà tracés,

    -- Soyez discrets et ne vous attardez pas dans cette zones.

Partout ailleurs conservez l’attitude « Be Part of the Mountain »,
en évitant particulièrement les lisières et les surfaces moins
enneigées, ressources de nourriture pour la faune sauvage.

www.bepartofthemountain.org/fr/

www.parcdesbauges.com/fr/bpm

Télécharger la carte ici : http://www.parcdesbauges.com/images/contenus/pages_seules/RCP/carto_2018/roc_des_boeufs_2018.pdf

Domaines d'activités concernés :
Manifestation sportive, Terrestre
Périodes de sensibilité :
janv.févr.marsavr.déc.
Contact :
Parc naturel régional du Massif des Bauges.
info@parcdesbauges.com
04-79-54-86-40
Tétras lyre - hiver

Zone de refuge hivernal pour le Tétras-lyre.

Participez à sa préservation et adoptez l’attitude « Be Part of the Mountain », en évitant particulièrement les lisières et les surfaces moins enneigées, ressources de nourriture pour la faune sauvage.

www.bepartofthemountain.org/fr/

www.parcdesbauges.com/fr/bpm

Domaines d'activités concernés :
Manifestation sportive, Terrestre
Périodes de sensibilité :
janv.févr.marsavr.déc.
Contact :
Parc naturel régional du Massif des Bauges.
info@parcdesbauges.com
04-79-54-86-40
Faucon pèlerin
Domaines d'activités concernés :
Aerien, Vertical
Périodes de sensibilité :
févr.marsavr.maijuin
Contact :

Accès routiers et parkings

Départ au coeur d'Annecy. De l’hôtel de ville d’Annecy (448 m), deux itinéraires permettent d’accéder au départ.

-Accès > par la vieille ville 40 min
Emprunter en face de la mairie le passage piétons pour gagner le canal du Thiou. Le franchir par le pont Perrière. Longer le Palais de l’Isle et entamer la montée au château et à la basilique 
de la Visitation. Continuer par la route qui contourne le mur d’enceinte du couvent jusqu’à son extrémité est donnant sur un carrefour. Prendre la voie du milieu qui aboutit à la D 41 vers 
l’entrée du camping.

-Accès > par la rive du lac 30 min
Franchir le pont sur le Thiou et suivre le quai jusqu’au port des Marquisats. Après le bâtiment de l’école de voile, continuer le long des quais ; après la base nautique, traverser la D1508.  au bord du lac. Au bord de la D1508 au niveau du 58 de la rue des Marquisats.

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


À proximité
17